La Fabrique TV

Live Congrès de Poitiers

Alexis Bachelay : « Il faut que le PS sorte des idées, des propositions »

12/05 > Karine Berger invitée de #directpolitique

#Fabrique ton #10mai – La Fabrique socialiste fête l’élection de François Mitterrand

La Nouvelle Edition de Canal + a suivi Karine Berger en déplacement à Nantes

Karine Berger : « On ne défend pas la laïcité en interdisant aux gens de manger ce qu’ils veulent »

Yann Galut, 2e signataire de La Fabrique PS, était au Conseil des Grandes Gueules sur RMC

Karine Berger invitée d’Olivier Galzi sur iTélé le 21/04

Karine BERGER l’invité de Claude Askolovitch du 18/04/2015

L’invitée de la matinale LCI : Karine Berger

Conseil national du 11 avril 2015 – Intervention de Karine Berger (Motion D)

Karine Berger présente la motion de rassemblement La Fabrique Socialiste sur BFMTV

Lettre de La Fabrique N°16 -11 décembre 2016

Chères et chers camarades, Quelques jours nous séparent du dépôt des candidatures aux primaires citoyennes de la Belle Alliance Populaire. Ces dernières semaines ont connu quelques rebondissements… mais notre engagement autour de nos propositions n’a lui pas varié ! Notre courant est le seul à avoir proposé une plateforme programmatique pour la présidentielle de 2017. Conformément à ce que nous avions décidé en septembre, nous avons adressé à tous les candidats déclarés ou potentiels le mémo de nos propositions. A ce jour, seul Vincent Peillon nous a indiqué vouloir les faire siennes dans leur très grande majorité. C’est pourquoi, en tant que première signature de La Fabrique, j’ai choisi de lui apporter mon parrainage dans la primaire de la Belle Alliance Populaire. Sont notamment validés l’ensemble des axes politiques du contrat de mandature, ainsi que la plupart de propositions que nous portons : engagement européen, exemplarité politique, réforme démocratique, identité républicaine et urgence sociale et économique. Ce choix est également porté par plusieurs autres représentants nationaux de notre courant, Valérie Rabault, Hind Saoud, Rachel Capron, Philippe Grosvalet, Christine Nivou, Jean-Claude Wambs etc. nous soutiendrons sa démarche et continuerons à porter les convictions de notre courant d’ici le 22 janvier. Conformément à la décision de notre courant de laisser une liberté dans cette primaire de la gauche (à l’exception du soutien à la candidature de Manuel Valls), d’autres représentants nationaux ont choisi de porter leur soutien à Arnaud Montebourg (Yann Galut, Mai Haeffelin, Patrick Prodhon, Aurélien Bernicchia, Guillaume Crepin etc.) ou Benoit Hamon (Alexis Bachelay, Paola Zanetti…). Tous, nous ferons en sorte de pousser les idées de La Fabrique pour...

Lettre de la Fabrique n°15 – 28 novembre 2016 – Tous à la Convention Nationale du 3 décembre! et Contrat mandature 2017

Le 3 décembre, la Belle Alliance Populaire organise à Paris une grande convention nationale pour lancer les Primaires citoyennes et lancer le combat, dans la campagne présidentielle, contre la droite, son candidat nouvellement désigné François Fillon et à son programme ultra libéral et réactionnaire. A tous les camarades de La Fabrique qui seront sur Paris à cette occasion, nous vous proposons de nous retrouver autour d’un déjeuner : De 12h à 13h30 au Dock’s café, 21 avenue Corentin Cariou Paris, 19e arrondissement (Accès par le Métro ou Tram Porte de la Villette) (Arrêt de bus Porte de la Villette, lignes 139, 150 et 152) L’édito de Karine Berger Depuis dimanche 27 novembre nous connaissons le projet de la droite pour la France ; ce projet incarné par François Fillon promet la fin de la Sécurité sociale pour tous, la désagrégation des services publics notamment ruraux par la réduction drastique des fonctionnaires, la fin de la durée légale du travail en France nous ramenant quelques 100 ans en arrière en matière de droits fondamentaux des salariés… Ajoutons beaucoup d’ambiguïté quant aux droits des femmes et à l’égalité de nos concitoyens que la droite voit comme des minorités. En d’autres termes, le chacun pour soi à la place de la fraternité, le libéralisme économique à la place de la liberté, la loi du plus fort à la place de l’égalité. Et un tournant historique en matière de rôle de la France dans le monde : une alliance avec la Russie de Vladimir Poutine plutôt qu’un approfondissement de la construction européenne. L’avenir de notre pays est bel et bien en jeu cette...

Lettre de la Fabrique n°14 – 22 septembre 2016

Rendez-vous le 2 octobre à Paris ! Nous étions 150 samedi 27 août à Paris pour dresser un premier bilan du quinquennat et réfléchir à ce que devra être le programme du candidat ou de la candidate de la gauche en 2017. Ensemble, nous avons préparé 66 propositions, parfois très différentes, parfois très larges, parfois très spécifiques. Merci d’avance du temps que vous consacrerez à répondre à ce questionnaire. Il est maintenant temps de conclure notre temps de réflexion collective. Pour ce faire, comme nous vous l’annoncions précédemment, nous vous donnons rendez-vous le 2 octobre à Paris. Nous vous présenterons une feuille de route, issue du questionnaire et de vos nombreuses réponses et commentaires Rendez-vous donc de 10h à 12h30 à The Long Hop, 25 Rue Frédéric Sauton Paris, 5e arrondissement (Accès direct par le Métro Maubert-Mutualité) (Arrêt de bus Maubert-Mutualité, lignes 63, 86 et 87) Au programme de la matinée : présentation du projet de feuille de route, débat autour de celle-ci et des perspectives politiques offertes par les Primaires citoyennes et vote sur la feuille de route. Ceux qui le souhaitent pourront déjeuner sur place après la réunion. Sous réserve de validation par la direction nationale du PS, nous pouvons également vous proposer d’assister au Conseil national qui aura lieu de 14h à 17h à la Maison de la Mutualité. Si vous le souhaitez, indiquez-le dans le formulaire indiqué...

La lettre de La Fabrique n°13 – 12 septembre 2016

Validation de la Feuille de route des Idées ! Nous étions 150 samedi 27 août à Paris pour dresser un premier bilan du quinquennat et réfléchir à ce que devra être le programme du candidat ou de la candidate de la gauche en 2017. Ensemble, nous avons préparé 66 propositions, parfois très différentes, parfois très larges, parfois très spécifiques. Ce sont ces propositions que nous vous soumettons ici. Ce sont vos votes qui vont déterminer quelles sont celles qui sont les plus importantes, celles que vous voulez voir défendues dans les scrutins de 2017 et durant le prochain quinquennat. Ce questionnaire est divisé en cinq parties, cinq thèmes essentiels : l’exemplarité, l’Europe, la refonte de notre démocratie, le combat social et l’identité républicaine. Pour chacun de ces thèmes, nous vous proposons trois grands enjeux qui résument les différents axes de notre vision collective. A vous de nous dire celui ou ceux dans le(s)quel(s) vous vous reconnaissez le plus. Pour chacune des propositions que nous vous faisons sur chacun des thèmes, vous pourrez ensuite dire l’importance que vous lui accordez (ou au contraire, dire que vous ne la soutenez pas). Enfin, à la fin de chaque page, vous pouvez nous écrire librement pour développer un argument, des propositions, une vison… Merci d’avance du temps que vous consacrerez à répondre à ce questionnaire. Nous vous donnons rendez-vous à Paris le 2 octobre pour continuer le débat et valider ensemble le texte final de notre feuille de route des idées ! L’équipe de La Fabrique socialiste Prochaine étape : nous vous donnons rendez-vous à Paris le 2 octobre pour conclure notre travail...

Lettre de la Fabrique n°12 – 2 septembre 2016

Au travail pour préparer 2017 Nous étions 150 samedi dernier à Paris pour dresser un bilan du quinquennat et réfléchir à ce que devra être le programme du candidat ou de la candidate de la gauche en 2017. La matiné a été consacré à un long débat sur le bilan du quinquennat animé par Nicolas Brien. Vous avez été nombreux à exprimer votre déception face aux nombreux échecs, au insuffisances ou aux erreurs du mandat qui s’achève, mais vous avez aussi rappelé que nous pouvons être collectivement fiers de beaucoup de ce que nous avons fait. Au-delà du mariage pour tous et de notre politique étrangère, les progrès en matière de droit des femmes, d’accès aux soins ou de transition écologique de notre agriculture ne doivent pas être oubliés. Vous trouverez d’ailleurs en pièce jointe de ce mail un document préparé et présenté par Valérie Rabault qui revient sur plusieurs de ces points positifs, et notamment la défense des territoires ruraux. Après le déjeuner participatif et convivial, l’après-midi a été consacrée au travail en ateliers autour des cinq thématiques de la journée. Après plus de deux heures de débats, Karine Berger a conclu la journée (retrouvez son discours ci-dessous). Désormais, il nous faut formaliser ces travaux. Vous recevrez dans les prochains jours un mail détaillant les modalités de la consultation participative en ligne que nous allons lancer (voir ci-dessous). Prochaine étape : nous vous donnons rendez-vous à Paris le 1er ou le 2 octobre pour conclure notre travail collectif. En fonction de l’heure du Conseil national du 2 octobre, plus d’informations sur la date, le lieu et l’heure de...

Lettre de La Fabrique n°11 : Loi « Travail », loi « Sapin II », les députés de La Fabrique engagés dans le débat

L’Assemblée nationale étudie en ce moment le projet de loi « Sapin II » relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique. Les députés de La Fabrique se sont engagés dans ce débat en portant plusieurs amendements sur les différents sujets qu’aborde ce texte. Yann Galut a ainsi participé activement aux travaux qui ont permis l’émergence d’un consensus sur le futur statut des lanceurs d’alerte. Ceux-ci seront disposeront bientôt d’une reconnaissance officielle et seront protégés par le Défenseur des Droits. Dans la continuité de la tribune qu’elle a signé dans Libération (retrouvez le lien plus bas dans cette newsletter), Karine Berger a déposé un amendement, cosigné par près de 80 députés socialistes, proposant de limiter la part variable des salaires des dirigeants d’entreprise, qui constitue aujourd’hui un moyen de contournement des règles fiscales et permet trop souvent des abus. Au-delà de ces engagements législatifs, nos députés accordent une attention particulière à la question du « reporting pays par pays », une proposition que notre motion avait porté et sur lesquelles la loi Sapin II pose des bases encourageantes. L’Union européenne proposera bientôt un règlement en faveur de cette mesure, qui permet de connaitre précisément la répartition des activités et des richesses des entreprises au niveau mondial et donc de lutter contre la fraude. Il est donc heureux que la France prenne les devants. Les débats sur la loi Sapin II ne font que commencer, mais les mesures qu’elle contient constituent des avancées indéniables en matière de transparence, de lutte contre la corruption et contre les abus des grands groupes. Les députés de La...

Lettre d’information n° 10 : La Fabrique à Nantes pour la plateforme citoyenne « en 2016, à quoi servent les partis politiques ? »

Nos camarades de La Fabrique en Loire-Atlantique ont organisé samedi 5 mars une plateforme citoyenne qui a rassemblé près d’une centaine de personnes, militants de toutes les motions du Parti socialiste, mais aussi de simples citoyens, parfois proches d’autres partis de gauche. Cette réunion s’est ouverte avec les interventions d’Arnaud Leclerc, politologue à l’Université de Nantes, d’Ali Rebouh, conseiller départemental et adjoint au maire de Nantes, de Philippe Grosvalet, président du conseil départemental et de Karine Berger. Mais la parole a surtout été donnée, pendant près de deux heures, au public, qui s’est interrogé sur la crise de confiance entre les Français et les partis politiques, sur les particularités du militantisme par rapport à d’autres formes d’engagement ou encore sur la nécessité de changer le fonctionnement des partis politiques. Ce que les prises de parole ont laissé apparaitre, c’est avant tout un décalage entre les missions qui sont celles d’un parti politique (désignation des candidats, formation des militants, débat interne) et la capacité des partis à s’en acquitter, en se limitant souvent à l’aspect électoral et en ignorant de plus en plus, pour des raisons de pouvoir interne, la formation et le débat, qui sont pourtant les premières attentes des militants. C’est également le décalage entre les promesses faites et les engagements tenus, toujours plus important à mesure qu’on s’éloigne de l’action de proximité. C’est enfin l’absence de représentativité sociale, générationnelle, ethnique, genrée, dans des partis qu’on a du mal à croire parce qu’ils semblent toujours réservés aux mêmes. Il faut donc retrouver une vision d’ensemble, qui s’appuie sur une base idéologique concrète, débattue et arrêtée en dehors du...

Notre courant a débattu de la réforme constitutionnelle jusqu’au bout et a imposé les Primaires dans la feuille de route du Parti socialiste.

Edito par Karine Berger, Yann Galut, Valérie Rabault et Alexis Bachelay Cher-e-s ami-e-s, Le débat sur la déchéance de nationalité et les positions prises par les députés de La Fabrique ont suscité de nombreuses interrogations parmi vous. Nous comprenons ces interrogations. Nous avons nous-même longtemps débattu du sujet. Entre nous, d’abord, mais surtout avec les militants et les responsables du réseau de La Fabrique. La position majoritaire des députés de notre motion a notamment été présentée et discutée lors de la réunion de direction du 3 février dernier. Cele-ci a rassemblée comme toujours les représentants de La Fabrique dans plus de quarante départements et lors de la rencontre du 31 janvier en marge du rendez-vous des secrétaires de section. Nous l’avions dit, nous sommes opposés à l’extension de la déchéance de nationalité aux binationaux nés français, tout comme nous sommes opposés à la création d’apatrides. En conséquence nous avons tous défendu des amendements de suppression de l’article 2, dont la version initiale ne nous paraissait pas conforme à cette double exigence. Plusieurs d’entre nous ont considéré cependant que la nouvelle rédaction de l’article 2, proposée par le gouvernement sous la pression des députés socialistes, peut être votée. En effet : 1) L’article deux ne fait plus du tout mention des binationaux nés français ; c’était fondamental. Nous ne pouvions pas violer l’article 1 de la Constitution et créer deux catégories de Français ; 2) Il modifie la constitution pour passer d’une situation où « la loi fixe les conditions de la citoyenneté » à une situation où « la loi fixe les conditions de la nationalité, y compris les conditions dans lesquelles...

Conseil national du 6 février 2016 : La Fabrique obtient trois avancées majeures

Conseil national du 6 février 2016 : La Fabrique obtient trois avancées majeures Le Conseil national du Parti socialiste s’est réuni le 6 février dernier pour débattre de la feuille de route du Parti socialiste. Le texte de cette feuille de route nous a été transmis le jour même à 9h, et c’est donc très rapidement que les représentants de La Fabrique au Conseil national ont dû se positionner. Nous avons néanmoins tous déploré le très court délai de convocation, l’ordre du jour minimaliste et l’absence totale d’information. Nous avons décidé à l’unanimité de présenter trois amendements portant sur : – La création d’une commission nationale sur l’urgence sociale et économique, qui présentera d’ici la prochaine loi de Finances un bouclier social pour protéger le pouvoir d’achat et le reste à vivre des Français ; – L’obligation de réunir plus souvent le Conseil national pour permettre le débat au sein du parti et des prises de position sur les débats d’actualité. Le Conseil national se réunira donc fin mars, puis au moins une fois tous les deux mois ; – La création d’une commission « d’organisation des primaires et de préparation de la présidentielle. » Vous trouverez dans la suite de cette newsletter les interventions de nos quatre orateurs. Le texte originel du Premier secrétaire ne nous convenant pas, nous avons également décidé de voter contre, sauf si la totalité de nos demandes d’amendement étaient acceptées. Prenant la parole avant le vote final pour revenir sur les débats ayant eu lieu dans l’après-midi, Jean-Christophe Cambadélis a annoncé, non sans surprise pour nous, qu’il acceptait nos trois amendements. Les membres du Conseil...

Statistiques ethniques dans le Journal du Dimanche : La Fabrique va saisir la commission des sondages

Dans son édition du 31 janvier, le Journal du Dimanche a publié un sondage inquiétant par les questions qu’il pose. Ce sondage établit notamment un lien entre des groupes ethniques ou confessionnels et l’idée de menaces, d’insultes ou de violences. Il incite les personnes interrogées à recourir à des préjugés raciaux, en particulier en les poussant à établir un lien entre l’apparence physique et l’origine géographique ou la pratique religieuse et à établir un autre lien entre ces critères et la violence supposée des individus. La Fabrique va donc saisir, par le biais de sa présidente, la commission des sondages afin qu’elle puisse rappeler que l’incitation à la discrimination raciale ou communautaire est un délit et que les statistiques ethniques sont interdites dans notre pays. Nous pensons qu’elle saura reconnaitre les questions légales et éthiques que soulève chez nous ce...

Sur les réseaux sociaux